En savoir plus sur l’histoire de la Sophrologie

En savoir plus sur les fondements et l'histoire de la Sophrologie
Alphonso caycedo
Alfonso Caycedo

Le mot Sophrologie vient des racines Grecques « Sos » équilibre, harmonie ; « Phren » esprit, conscience et « Logos » études, science. Créé et définie par le neuropsychiatre espagnol Alfonso Caycedo en 1960, elle combine les pratiques orientales telles que la médiation, le yoga et les techniques scientifiques occidentales (les techniques de relaxation comme celle de Jacobson ou le training autogène de Schultz…)

3 principes fondamentaux

  • action positive induit que tout ressenti positif dans le corps aura des répercussions sur le mental et inversement.
  • principe de réalité objective nous aide à dé-focaliser de nos ressentis négatifs pour ainsi prendre du recul et un nouveau regard, et ainsi mieux se connaître.
  • et le principe d’adaptabilité, nous facilitons, nous intégrons le processus de changement en tenant compte des objectifs définis.

 

Elle agit comment ?

S’inspirant des disciplines orientales et occidentales, la sophrologie apporte calme, détente et relaxation. Ainsi, par la respiration, par les mouvements d’activation de certaines parties du corps, par la stimulation à base de visualisation, elle agit sur le système nerveux.

Ces dernières années de nombreuses études scientifiques liées aux neurosciences se sont intéressées à l’attention, la concentration, la méditation, la pensée positive.

Historiquement, les médecins pratiquaient la sophrologie, puis elle a évolué pour être pratiquée par d’autres professionnels. Elle ne permet pas de poser un diagnostic, sa pratique n’exclut pas un suivi médical, elle ne peut se substituer aux traitements en cours… elle est un support.

Elle peut donc être pratiquée par tout le monde jeune ou âgé, sportif ou sédentaire, en situation de handicap, à titre curatif ou préventif.

Que n’est elle pas ?

Ce n’est pas de l’hypnose, il n’y a pas de suggestion forte du sophrologue,

Ce n’est pas de la méditation

Ce n’est pas une pratique religieuse ou spirituelle